Contre la répression

Pétition contre la brutalité policière

la-lutte-non-vilente-pdf.jpgFace à la répression policière qui sévit au Québec, Amnistie International, s’inquiète et déclare que «l’approche choisie pour assurer la sécurité lors des manifestations semble avoir entraîné des violations des droits fondamentaux associés aux manifestations pacifiques et au cours normal de la loi, notamment le droit à la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique et d’association, ainsi que le droit d’être protégé contre les arrestations arbitraires».

Depuis le début de la grève étudiante le gouvernement de Jean-James Charest c’est près d'un millier d’étudiants qui ont été arrêtés. Les Indignés du Québec vous invitent à signer la pétition contre la brutalité policière.

assez.jpg

Nous sommes les 99%, nous ne pardonnons pas , nous n’oublions pas. Redoutez-nous !


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (4)

1. Normand (site web) 2012-06-04 17:22:29

L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA....Un titre accrocheur! rien de plus....

Ne pas oublier que son auteur Thierry Meyssan est bien connu dans les milieux complotistes internationaux.

Au CRNV, nous connaissons l'Institut Albert Einstein depuis plus de vingt ans, nous connaissons même assez bien les chercheurs qui y sont associés....

Le texte auquel réfère l'article cité en référence ci-haut, qui discrédite les mouvements de lutte populaire non-violents est un texte ou un amalgame de rapprochement, de circonstances et d'insinuations sont montés en preuve. Il ne reflète en rien la réalité des travaux de Gene Sharp et de son Institut.

L'Institut n'est pas une agence qui a pour but de contribuer activement à des mouvements de révolte. C'est un simple Institut de recherche associé à l'Université Harvard, un groupe d'intellectuel qui travaille à l'étude des mouvement populaires de masse et tente de comprendre les mécanismes de la lutte non-violente. Bref, une petite binerie composée d'une poignée de chercheurs auxquels on donne une grande importance dans les milieux Anarcho-multitacticiens et dans les cercles complotistes....

Oui! De nombreux instituts privés ont collaborées et financées des études des chercheurs associés à l'Institut; souvent des fondations associées au Parti Démocrate. Ainsi onpourrait dire que tous les travaux de chercheurs en Affaires internationale au Québec ne sont que foutaise car tous les Centre de recherche en affaires internationales reçoivent du financement du Ministère de la défense nationale... Si on veut! Mais bon...

Prétendre que la CIA est derrière cet institut de recherche, que l'Institut influencerait de quelque façon que ce soit, autre que par ses publications théoriques et tirerais les ficelles derrière les luttes populaires de couleurs qui ont eu lieu sur la planète, dans de nombreux pays, relève du pure phantasme des tenants de thèses de complot mondiaux.

Mon constat est plutôt que cette poignée de chercheurs accourent sur les lieux pour tenter de comprendre et d'étudier l'émergence de ces luttes à chaque fois que l'une d'elle se pointe à l'horizon. Le travail est titanesque et on ne suffit pas à la tâche.

C'est l'indignation qui lève les peuples, c'est une communion depensée qui les réunit, des appels qui touchent le coeur des préoccupation qui mobilisent et c'est le courage qui fait qu'ils confrontent l'injustice de façon cohésive. Aucune organisation, aussi riche soit-elle, et aussi puissante ne peut réunir ces ingrédients; ce sont les gens de confiance locaux qui agissent. Au mieux elle peut tenter d'influer sur la trajectoire du mouvement; mais les résultat découlant des mouvements de masse sont ce qu'il y a de plus imprévisibles et volatile. On le constate depuis maintenant des décennies.

Nous parlons ici de dynamiques populaires qui se prètent très mal au contrôle et à la manigance politique pour atteindre une fin précise. On ne comprend pas encore très bien les conditions qui font qu'ils émergent, et ce qui nourrit les dynamiques depouvoir appliqués par les masses. Disons que ce n'est pas un outil de contrôle politique bien efficace pour nos élites de la sécurité et du secret. En cette ère de libre et rapide diffusion des idées, le contrôle est encore plus périlleux.

Tout mouvement populaire doit appliquer des forces, créer des alliance qui permetront d'atteindre l'objectif visé par les militants. Certaines alliances, dans certaines circonstances sont révolutionnaires, d'autres sont réformistes et parfois elles seront réactionnaires. Qui somme-nous pour juger des moyens utilisés par les peuples qui aspirent à une liberté et qui vivent l'oppression?

Ils choisissent les alliés de lutte qu'ils croient appropriés.

Normand
CRNV

2. syndicat des étudiant-e-s employé-e-s de l'UQÀM (site web) 2012-04-30 13:37:25

Conflit étudiant – Amnistie internationale Canada francophone est sérieusement préoccupée par les atteintes au droit de manifester pacifiquement. Amnistie internationale interpelle le gouvernement du Québec afin de trouver une solution pacifique au conflit étudiant et de cesser de recourir à des moyens portant potentiellement atteinte à la liberté d’expression et au droit de manifester pacifiquement.

3. Clode 2012-04-30 03:55:21

J'ai personnellement parlé avec une directrice de Amnistie internationale à Montréal et effectivement ils sont PLUS que préoccupés par LA VIOLENCE POLICIÈRE et la suspension des droits de l'homme (si je peu dire ainsi) arrestation arbitraire de manifestants sous des prétextes de lois sur la circulation etc...
Comme hier à Québec

Enfin il faut faire pression...
PLAINTE À LA POLICE par les personnes blessées sans raison
Ceux qui on reçu des balles de caoutchouc
Présence à la prochaine assemblée municipale pour les personnes dont les droits furent mis enpéril ou ceux qui ont subis de la violence. Communiquer avec Amnistie internationale
etc etc...

FAUT PAS LÂCHER !!!!!!!!!!!

Merci à vous

4. act (site web) 2012-04-27 15:48:14


Bravo pour vos actions et votre détermination,
solidarité par delà l'océan!

Cela écrit je dois vous signaler que l'illustration (couverture d'un dossier) provient de canva/otpor un mouvement lié à l'extrême droite et le gvrnmt US (révolutions colorées etc)

Voir par exemple ce reportage (1) diffusé par la rtbf. Parmi d'autres aveux involontaires, un des plus révélateurs est le fait présenté avec une étrange neutralité, voire un certain entrain, qu'Adel Mohamed le porte-parole du mouvement du 6 avril a préalablement suivit une formation à l"activisme pacifique" en Serbie auprès du collectif Canvas, émanation du groupe "Otpor".
Si le reportage précise bien que cette organisation revendique à son palmarès la participation à bien des "révolutions aux petits noms" telle l'orange, la rose ou celle des tulipes et j'en passe; il est intéressant de se demander pourquoi il n'y est à aucun moment précisé que cette organisation aux liens parfois extrêmement à droite bénéficie du soutient financier assumé du département d'État US via l'"Albert Einstein Institue",le NED et des "ultras" du parti républicain.(2)

Loin d’être spontanés, ces mouvements ("Otpor" en Serbie, "Kmara" en Géorgie, "Pora" en Ukraine) sont un réseau d’ONG financées directement par la NED, qui s’appuient sur l’aide au développement et certaines chancelleries occidentales aux nouvelles ferveurs révolutionnaires et démocrates, organisant quasiment militairement -comme le souligne le martial fondateur Srdja Popovic en personne dans le documentaire- tout un dispositif sociétal avec l’aide d’acteurs extérieurs aux pays visés.
Surfant sur les insurrections légitimes qu'il provoque, l'empire tente -souvent avec un certain succès- d'en influer le cours ou mieux d'en faire son nouvel outil.

Bien à vous.

(1)(2) Voir Wikileaks, cable ref: 08CAIRO2371, et 10CAIRO0099 . Dans le second il apparaît que la dénommée Israa Abd Elfattah avait participé en compagnie d’un groupe de blogueurs et d’activiste internautes à un voyage de formation à la Freedom House. Israa Abd El Fattah est une des cofondatrice du mouvement 6 avril. Sont également évoquées les relations étroites entre l’ambassade américaine et d’autres activistes du même mouvement.
& L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA
(2) Voir Wikileaks, cable ref: 08CAIRO2371, et 10CAIRO0099 . Dans le second il apparaît que la dénommée Israa Abd Elfattah avait participé en compagnie d’un groupe de blogueurs et d’activiste internautes à un voyage de formation à la Freedom House. Israa Abd El Fattah est une des cofondatrice du mouvement 6 avril. Sont également évoquées les relations étroites entre l’ambassade américaine et d’autres activistes du même mouvement.
& L’Albert Einstein Institution : la non-violence version CIA

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site